Trois questions à Jean-Pierre Serra, président de RN2D

Quel est le rôle de RN2D ?
Nous sommes une structure nationale au service de nos adhérents. Les représenter, animer ce réseau composé de 115 structures départementales et près de 2 000 salariés, mutualiser et favoriser les échanges d’expériences entre eux, sont nos principales missions.

Pourquoi le choix de la Moselle ?
Notre assemblée générale est un temps de rencontre important, un temps d’échanges entre les Départements, entre les Présidents et les Directeurs. C’est aussi pour le CDT qui la reçoit un événement valorisant. Chaque année, nous choisissons un lieu « symbolique », ou en relation avec l’actualité. En 2010, La Moselle était en concurrence avec la Réunion. L’ouverture du Centre Pompidou-Metz en 2010 a donc été déterminante pour notre choix.

Quelle a été l’actualité de cette assemblée ?
Le premier auquel je pense est celui de la réforme des collectivités territoriales. Dans nos territoires en mutation, se développant de plus en plus autour des activités de services, le tourisme, activité transversale par excellence, est une filière au service des autres filières et pas seulement une activité économique. C’est un levier d’aménagement, un instrument social, un outil de solidarité, un accélérateur d’images. Je suis convaincu que le tourisme doit continuer à être partagé parce qu’il concerne et profite à tous. C’est la raison pour laquelle nous avons bâti un plan d’actions pour défendre cette position. Sur le sujet du classement des hébergements touristiques, notre réseau s’est aussi mobilisé dès février 2009 pour que les CDT puissent continuer à classer les meublés de tourisme qui je le rappelle constitue la majorité des lits touristiques de certains départements.